Accueil     À propos     Témoignage     Tueries     Vidéos     Actualités et médias     Textes et idées     Hyperliens     Mises à jour     English


Documents et preuves




Vous trouverez ici divers documents appuyant les propos que je tiens sur ce site.

La principale difficulté de cette situation consiste en ce qu'un individu ciblé peut difficilement prouver à un étranger qu'il est bel et bien surveillé.

Je sais personnellement être sous surveillance principalement parce que je le suis et parce que ces gens qui me surveillent me le disent indirectement.

Je l'ai démontré à quelqu'un par le passé en cumulant une foule de supposées « coïncidences ». Ces « coïncidences » sont trop nombreuses pour n'être que le fruit du hasard. En ce qui concerne le phénomène de la réponse en miroir dans les médias, ces « coïncidences » se comptent par centaines et probablement même par milliers si j'avais le temps et les moyens d'en tenir le compte exact.



Comment peuvent-ils faire une telle chose?

Une personne issue du grand publique et qui n'a pas de contacts à l'interne parmi les « élites » peut difficilement prétendre réellement connaître avec exactitude la façon dont ces gens espionnent partout 24h sur 24 et lisent les pensées. Plusieurs théories circulent, par exemple la surveillance satellitaire, les puces implantées, les radars, les ondes électromagnétiques, les caméras, les drones, les hélicoptères et le remote viewing.

Je ne peux personnellement prétendre connaître toute la vérité. Au début, j'ai cru qu'ils pouvaient me regarder par satellite, et, éventuellement avec la documentation que j'ai trouvée, j'ai aussi cru que c'était avec les ondes électromagnétiques qui traversent les murs. Je n'ai pas cru que c'était fait avec une puce, car je ne sais pas quand ils auraient pu l'installer. J'ai eu connaissance de toutes sortes de versions à cet effet : chez le dentiste lors de l'installation d'un plombage, lors d'une opération (je n'ai jamais été opéré), par les médicaments (à l'intérieur d'une pilule), dans une foule compact (ces puces seraient miniatures et ils l'introduiraient subrepticement sous la peau, d'une façon quelconque). N'oublions pas que nous avons aussi des puces dans nos cartes de débit et de crédit. Personnellement, les gens que j'ai vu qui faisaient trop la promotion de la puce étaient louches. Ils insistent trop, comme s'ils cherchaient à cacher quelque chose. C'est comme les bulletins de nouvelles qui mettent l'image d'une cassette lorsqu'ils parlent d'espionnage des conversations, comme s'ils voulaient fixer l'esprit sur une vieille invention pour cacher les nouvelles avancées dans le domaine des technologies.

J'ai personnellement une préférence pour la théorie selon laquelle ils n'ont plus besoin d'installer une puce pour placer un individu à distance sous surveillance mentale et physique, mais je n'ai pas la science infuse. Ça peut aussi être plusieurs choses en même temps, les nouvelles inventions n'éliminant pas automatiquement celles qui les ont précédées. Par exemple, nous lisons encore des livres de papier même si les livres électroniques existent, nous écoutons la radio même si la télévision existe, nous utilisons les fours conventionnels même si les fours à micro-ondes existent, etc. Plusieurs choses nous entourent constamment : satellites (qui ne sont pas si éloignés), avions, hélicoptères, antennes, téléphones, radios, télévisions, ordinateurs, caméras, câbles de toutes sortes, ainsi que les ondes invisibles qui circulent constamment autours de nous et en nous, passant au travers des objets. Tout ces éléments peuvent contribuer à faciliter cette surveillance.

Concernant les satellites, j'ai déjà vu dans une nouvelle (au moment où c'est arrivé, j'ai été sous l'impression qu'ils m'indiquaient quelque chose indirectement, mais il s'agit peut-être aussi d'un autre de leurs limited hangouts) que les technologies satellitaires ont la capacité d'identifier ce qui se trouve sous les glaces de l'Antarctique (voir plus bas un lien vers un article à ce sujet, dans la section sur la surveillance satellitaire). Ils utilisent aussi pour ce faire des techniques radars, électromagnétiques et acoustiques. Ils identifient donc un objet se trouvant sous un autre objet comportant une très grande épaisseur. Dans le cas des ondes électromagnétiques, elles passent au travers de l'eau lors des communications avec les sous-marins. De plus, dans mes cours sur la philosophie de la connaissance, j'ai aussi appris que les technologies existantes sont en avance de 100 ans sur ce qui est connu du grand publique.

En ce qui concerne le remote viewing et la parapsychologie, j'ai personnellement vécu au cours de ma vie certains phénomènes qui ont commencé après que je me sois intéressé plus sérieusement à la spiritualité et à la méditation à la fin de l'adolescence et au début de l'âge adulte. J'hésitais à parler de ça, car le phénomène du gang stalking et de ce type de surveillance est déjà assez difficile à croire et à prouver, même lorsqu'on ne s'en tient qu'aux technologies. Par contre, nous vivons dans une société qui a souvent tendance à vouloir contourner ce qui peut se faire naturellement pour le remplacer par un moyen technologique qui demande moins d'efforts et d'entrainement. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai tendance à penser qu'ils utilisent les technologies. Mais, encore une fois, je ne peux prétendre savoir exactement ce qu'ils font.


Voici donc divers documents concernant cette surveillance. Je fais attention au choix des textes que je place sur mon site, mais je n'identifie peut-être pas toujours à 100% la désinformation qui circule à ce sujet. Ces textes sont cependant représentatifs de ce que l'on peut trouver concernant la situation vécu par les individus ciblés, une situation que je vis personnellement.



Articles de Nicolas Desurmont sur le harcèlement en réseau (ou gang stalking)

Desurmont, Nicolas, "La géocriminologie en contexte de gang-stalking", International e-Journal of Criminal Science, Article 1, numero 3 (2009)   Consulter (pdf)


Le même auteur a aussi écrit un article intéressant que vous pouvez trouver en bibliothèque. Vous pouvez aussi faire une recherche sur Internet :

Desurmont, Nicolas, Vers une problématique du harcèlement criminel en réseau.

Cet article a été publié dans le numéro 3 de l'année 2006 du périodique Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique (Neufchatel, 2006, 3, LIX, p. 350-374).



Témoignages d'individus ciblés lors d'une commission américaine

Verbatim :

Presidential Commission for the Study of Bioethical Issues - Mind Control Victims Testimony   Consulter (pdf)


Voici aussi la version vidéo de ce témoignage :

Against use of Psychotronic (Mind Control) Weapons. Testimonies of victims


Réponse que ces témoins ont apparemment reçue de la commission. Cette lettre était en circulation sur Internet.   Consulter



Lecture des pensées

- Brevets :

Ces brevets américains ont été émis concernant des technologies permettant la surveillance mentale à distance :

Apparatus and method for remotely monitoring and altering brain waves   Consulter (pdf)

Communication system and method including brain wave analysis and/or use of brain activity   Consulter (pdf)


Les liens suivants vous permettent de vérifier l'authenticité de ces brevets :

United States Patent and Tradmark Office
Free Patents Online



- Études scientifiques :

Deux études publiées en 1997 et 1998 prouvant que les pensées peuvent être lues par des moyens technologiques. Ces études concernent la lecture de mots et de phrases dans la tête d'un sujet :


Brain wave recognition of words
Brain wave recognition of sentences




Surveillance satellitaire

Texte du Service de recherche du Congrès américain sur le développement de la surveillance satellitaire. Il y est aussi question de considérations légales à ce sujet :

Satellite Surveillance : Domestic Issues   Consulter (pdf)


Article concernant l'identification de ce qui se trouve sous les glaces de l'Antarctique à l'aide de satellites :

Perrin, Emmanuel, Antarctique : la NASA dévoile ce qui se cache sous l’immense calotte glaciaire, 13 juin 2013    Consulter  (article sur Internet)



Article du colonel John B. Alexander sur le remote viewing et les recherches soviétiques et américaines dans le domaine de la parapsychologie

Alexander, John B., "The New Mental Battlefield : Beam Me Up Spock", Military Review, 1980   Consulter (pdf)


Recherches soviétiques et tchéchoslovaques sur la parapsychologie et la manipulation du comportement :

LaMothe, John D., Controlled Offensive Behavior, Defense Intelligence Agency, 1972   Consulter (pdf)

Maire lll, Louis F. et LaMothe, John D., Soviet and Czechoslovakian Parapsychology Reasearch, Defense Intelligence Agency, 1975   Consulter (pdf)





© 2013-2015 par P. Dupuis


Accueil     À propos     Témoignage     Tueries     Vidéos     Actualités et médias     Textes et idées     Hyperliens     Mises à jour     English